Rechercher
  • Florence Roulenq

Baromètre de la consommation responsable: la France avance vers le "consommer moins" !

1. Un consommateur averti en vaut 2...


Le Baromètre GreenFlex, publié par l'Ademe en 2019, nous apprend ou nous rappelle quel est l'état des lieux en matière de consommation responsable. Encore pas mal de chemin à parcourir, mais déjà des évolutions fortes... Des informations dont il faut tenir compte dans vos stratégies marketing !



60% des français pensent qu'il est urgent d'agir pour l'avenir de la planète.


On avance!





L'enquête, constituée d'un questionnaire complet (127 questions), est réalisée en mai 2019 dans 6 pays européens (France, Espagne, UK, Italie, Allemagne, Suède) auprès de 16000 répondants.


Elle met en avant 3 priorités:

- la lutte contre le réchauffement climatique (25%)

- le respect de la biodiversité (20%)

- le traitement des déchets et du plastique (15%)


Les entreprises sont dans le collimateur, puisque 88% des Français considèrent qu'elles incitent à la surconsommation.

Est-ce la fin du mythe de la croissance infinie ?... Oui pour 57% des français qui considèrent qu'il faut complètement revoir notre système économique.


Ce consommateur averti a donc décidé de changer certaines de ses pratiques quotidiennes afin de réduire l'impact de sa consommation (pour 67% des interrogés en France).

Il retient 2 critères d'achat prioritaires pour sa consommation durable.

Les produits/services doivent être:

- meilleurs pour la santé (44%)

- garants de la protection de la planète (38%)


Pour le consommateur, les produits durables ne suffisent plus, il faut donc:

- consommer autrement (local, bio, produits eco-labellisés, éthiques, moins polluants)

- réduire le niveau de consommation, ne plus consommer de façon inutile, superflue.



2. Les entreprises, acteurs majeurs de l'information et de la confiance



Pour 63 % des Français, le fait qu’une entreprise propose des produits durables renforce leur confiance en elle.



Cependant, 64% des Français ont l’impression d’avoir de plus en plus de mal à s’informer correctement.


Là encore, un axe important de progrès pour les entreprises consiste à informer le consommateur en toute transparence.


Les français ont tendance à se tourner vers les petits commerçants, les producteurs locaux, des magasins spécialisés, pour s'assurer qu'un produit est réellement durable.



3. Face à la consommation et aux enjeux sociétaux, nos consommateurs français ne se ressemblent pas...


Pour aller plus loin, l'étude propose un mapping des profils des consommateurs français.

Il se construit selon 2 axes:

1er Axe: l' Appropriation des enjeux Responsabilité / l'implication individuelle

opposé à la Distanciation par rapport aux enjeux Délégation / au dédouanement de sa responsabilité individuelle

2ème Axe: l'Absence de consommation responsable opposé aux Actions de consommation responsable


Pas de surprise, les profils sont très variés et leur degré d’engagement dans la consommation responsable n'est pas comparable !



Voici ces différents profils, que l'on regroupe sous 4 grandes familles:


-INTENTION (24%): les insécurisés et les éco-confiants

Conscients des enjeux de consommation durable et impliqués à titre individuel, ils ne sont cependant pas acteurs d'une consommation plus responsable.


Que faire pour les intéresser ?

- "Proposer des solutions écologiques économiques (produits durables à bas prix)"

- "Les accompagner vers le durable par la fidélité et les produits du quotidien"


- MOBILISATION (49%): les premium, les authentiques et les pro-activistes

Ils sont à l'inverse engagés et acteurs. un côté des Français très engagés qui veulent changer le modèle en profondeur. A noter qu'ils représentent la famille la plus importante.


Que faire pour les intéresser ?

- " Leur proposer de nouvelles façons de consommer, adopter de nouveaux levier modèles économiques"

- "Proposer plus de circuits courts, du local, recréer de la proximité"

- "Les amener vers une sobriété chic en «premiumisant» l’effort"


- REJET (19%): les septiques et les agacés

Indifférents et peu concernés, ils mettent de la distance par rapport aux enjeux, ils délèguent ou se dédouanent de leur responsabilité individuelle. Ils n'agissent pas pour une consommation responsable. Il rejettent le développement durable… et tout changement en général.


Que faire pour les intéresser ?

- "Proposer des produits durables qui aient un meilleur goût ou soient plus efficaces"

- "Embarquer le développement durable dans leurs habitudes de consommation quotidienne"


- INSOUCIANCE (8%): les 5G

Ce nouveau segment utilise les réseaux sociaux. Egalement dédouanés des enjeux, ces acteurs trouvent dans la consommation durable une forme d’expression de soi et d’appartenance sociale.


Que faire pour les intéresser ?

"Leur apporter une reconnaissance sociale par la consommation responsable"



Savez-vous maintenant à quelle catégorie vous appartenez en tant que consommateur?...

Merci GreenFlex pour ces informations essentielles et pour le rapport complet que vous fournissez sur demande.


Quelque soit votre secteur d'activité, B2B ou B2C, ces évolutions sont fondamentales et incontournables.


Contactez-nous pour travailler votre stratégie marketing:

une offre adaptée grâce une meilleure connaissance de vos cibles et de leurs attentes, un positionnent marketing clair et transparent, les bons messages adressés aux bonnes personnes...

Stratégies innovantes, actions responsables. Tout est dit pour Marketing&Cies !

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© Copyright - 2019 Tous droits réservés - Mentions légales